Réné Champigny, Cent ans de recherches sur l'octotonisme, Deuxième partie : de Antokoletz à Lerdahl

La première partie de cet article (numéro XIII/2), « de Yavorsky à van den Toorn », présentait les premiers travaux de recherche substantiels touchant à l'échelle octotonique (octatonic scale), une échelle notamment désignée par Olivier Messiaen « deuxième mode à transpositions limitées ». S'y trouvaient rassemblés, en ordre chronologique (1908 à 1983) des travaux de Boleslav Yavorsky, d'Olivier Messiaen, de Ernö Lendvai, d'Arthur Berger, de Joseph N. Straus et de Pieter C. van den Toorn, qui ont souligné sous divers horizons l'importance de l'échelle octotonique et son incidence entre autres chez Bartók et Stravinski. La deuxième partie de l'article scrute des recherches plus récentes, souvent exploratoires, dans lesquelles Elliott Antokoletz, Richard Taruskin, George Perle, Richard Cohn, Paul Wilson, Cheong Wai-Ling, Allen Forte et Fred Lerdahl mettent au jour leur conception analytique distinctive ; les facteurs de polarité tonale retiennent là encore une attention particulière. Le lecteur trouvera enfin une bibliographie de l'octotonisme répertoriant des recherches non mentionnées dans le texte et les notes de bas de page des deux parties de l'article.