René Champigny, Cent ans de recherches sur l’octotonisme, Première partie : de Yavorsky à van den Toorn

L’échelle octotonique (octatonic scale), désignée par Olivier Messiaen « deuxième mode à transpositions limitées », a fait l’objet, au cours des cent dernières années, de nombreuses recherches musicologiques. Cet article présente, en ordre chronologique, les travaux de quatorze analystes et compositeurs ; il souligne leur apport significatif au développement théorique de l’octotonisme, et critique, à l’occasion, certaines positions et pratiques jugées discutables. Les facteurs de polarité tonale, en rapport avec la structure symétrique de l’échelle, retiennent une attention particulière. La première partie de cet article s’attarde donc aux travaux de Boleslav Yavorsky, d’Olivier Messiaen, de Ernö Lendvai, d’Arthur Berger, de Joseph N. Straus et de Pieter C. van den Toorn ; la deuxième partie (à paraître dans le prochain numéro de Musurgia), à ceux d’Elliott Antokoletz, de Richard Taruskin, de George Perle, de Richard Cohn, de Paul Wilson, de Cheong Wai-Ling, d’Allen Forte et de Fred Lerdahl. Cette deuxième partie se terminera par une bibliographie de l’octotonisme répertoriant des travaux de recherche importants non mentionnés dans le texte et les notes de bas de page.