Márta GRABÓCZ, L'analyse narrative au service de l'approche comparative des interprétations dans l'Adagio de Musique pour cordes, percussions et célesta de Béla Bartók

Cet article s'efforce de synthétiser les résultats de quelques-unes de mes recherches récentes. Leur but était d'examiner en détail la stratégie des mouvements lents de compositions de Bartók dont le sujet est la « rencontre entre l'homme et la nature » (op. 10 no 1, En pleine fleur ; op. 12 no 1, Preludio ; Quatrième quatuor, troisième mouvement, Non troppo lento ; etc. À l'aide de ces analyses intertextuelles [comparatives] j'examine ici l'Adagio de Musique pour cordes, percussions et célesta : à savoir sa stratégie (sa forme) dans l'utilisation spécifique de topiques (« intonations »). Dans la dernière partie de l'article, je compare l'exécution de six chefs d'orchestre dans des moments clefs de la quatrième section de cette structure palindromique (ABCB'A').