Nicolas DONIN, Problèmes d'analyse de l'interprétation. Un essai de comparaison assistée par ordinateur d'enregistrements du Premier prélude du Clavier bien tempéré

Mise en tableau, annotation, réécriture analytique de la partition, sont des opérations graphico-textuelles essentielles de l'analyse de l'interprétation. Elles permettent à l'analyste de rendre visibles et lisibles une partie des phénomènes qui constituent l'objet de son analyse. Ce faisant, elles participent à la fois du produit d'une expérience d'écoute singulière -- celle de l'auteur avec ses outils d'analyse -- et la matrice d'une reproduction d'expérience -- l'intellection par le lecteur du texte analytique.
   Ces caractéristiques du processus d'analyse sont interrogées à partir de travaux de comparaison d'interprétations assistée par ordinateur, menés à l'Ircam dans le cadre de la conception d'un dispositif logiciel permettant la représentation et la manipulation du calcul des durées de notes de multiples interprétations du premier prélude du Clavier bien tempéré de J.-S. Bach. Un tel dispositif permet de varier les modalités de représentation d'un ensemble d'informations produites par calcul ; de diriger l'attention auditive, en s'appuyant sur ces représentations, vers des phénomènes sans cela inaccessibles à l'oreille ; de conserver trace du cheminement qui a abouti à la production d'un fait d'analyse. Si ces propriétés caractérisent de fašon privilégiée l'outil informatique d'aide à l'analyse de l'interprétation ainsi considéré, il semble possible et souhaitable de les mettre en évidence dans de nombreuses autres démarches analytiques.