Joseph DELAPLACE, Les formes à ostinato dans Le Grand Macabre de György Ligeti : Analyse des matériaux et enjeux de la répétition

À partir d'approches analytiques du Collage et de la Passacaille de l'opéra de Ligeti, Le Grand Macabre, cet article met l'accent sur la manière dont le compositeur conçoit les processus musicaux qui sous-tendent ces mouvements. Le décryptage des deux trames répétitives révèle un certain nombre de conceptions qui renouvellent les principes traditionnels de l'ostinato. Sous l'aspect essentiellement hétérogène du Collage émerge une cohérence liée à la facture des matériaux et à l'activation de la répétition à différents niveaux ; dans la Passacaille finale, l'accent est mis sur l'homogénéité créée autour d'un ostinato qui se fond entièrement dans la texture sonore. Après avoir brièvement retracé l'évolution de la répétition chez Ligeti, ces analyses tendent à mettre en relief les techniques d'écritures qui émergent dans les formes à ostinato du Grand Macabre et que Ligeti développera dans un certain nombre d'œuvres postérieures.